Danik Legault Naturopathe À La Défense Du Cortisol

À la défense du cortisol!

Suite de l’article « à la défense de l’insuline » d’hier qui est ici : https://www.facebook.com/DanikLegaultNDA/photos/a.144946245976527/1075683722902770

La plupart des gens vont penser que parce qu’ils sont stressés que leurs cortisols soient élevés. Ça arrive, mais c’est rarement le cas. D’autres hormones à action plus courte semblent jouer un grand rôle dans la réponse au stress. On parle de l’adrénaline et la noradrénaline entre autres.

On oublie que naturellement, le cortisol a rythme! Il est élevé le matin et diminue dans la journée pour être bas le soir. Nous ne sommes pas toujours stressés au lever le matin et relax le soir avant le dodo? Le cortisol joue un rôle antiinflammatoire, joue un rôle dans notre rythme circadien et aide également à stabiliser notre taux de glucose sanguin. C’est beaucoup plus que l’hormone qui répond au stress. Le cortisol n’est donc pas un vilain que l’on doit nécessairement diminuer le plus possible.

Dr Bryan Walsh apportait à mon attention dernièrement que le cortisol semble fabriquer dans plusieurs tissus en dehors des glandes surrénales et que ses niveaux ne sont pas toujours en fonction de l’ACTH (le signal provenant du cerveau). Un bon exemple du fait qu’on ne connait pas grand-chose finalement. Assez incroyable.

Il y a certains symptômes qui peuvent pointer vers un cortisol qui serait trop haut ou trop bas, mais c’est très difficile à discerner. Lorsqu’il y a un dérèglement avec le cortisol, c’est plus souvent que l’on pense un cortisol bas et non élevé que l’on remarque.

Le corps ne fait probablement pas d’erreur. Si le cortisol est élevé ou bas, il y a probablement une bonne raison. Il faut se demander pourquoi? Qu’est-ce que le corps essaye de faire? Comment puis-je le supporter? Quel sont les obstacles dans son chemin?

Un cortisol bas pourrait être dû à une charge virale non équilibrée ou autres infections. Un processus inflammatoire et la présence de LPS en circulation. Une dysfonction des mitochondries. Une charge toxique trop élevée et même d’autres hormones comme la leptine pourraient venir jouer un rôle.

Nos perceptions et nos stress mentaux ou physiques de même que notre alimentation et notre sommeil vont bien sûr également jouer un rôle.

Il est possible d’avoir une petite idée en essayant de faire la corrélation entre certains symptômes et certains marqueurs simple qui se retrouve dans votre bilan sanguin annuel. Sans entrer dans les détails, on veut regarder les ratios entre le sodium et le potassium en plus de certains ratios entre certains globules blancs en plus de regarder les niveaux de bicarbonate lorsque c’est testé et le niveau de glucose.

Donc, une logique de « je suis stressé donc mon cortisol est élevé c’est sur et je vais donc prendre certaines herbes pour essayer de le diminuer » est un peu trop simple comme raisonnement. C’est pourquoi les résultats sont mitigés ou médiocres avec cette approche.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe À La Défense De L'insuline

À la défense de l’insuline!

Comme j’ai déjà mentionné à plusieurs reprises, l’humain aime avoir des « vilains » à détester et combattre. On aime avoir un ennemi ou encore mieux plusieurs ennemis. On semble avoir besoin de se camper dans un camp ou ce que certains nomment le tribalisme.

Dans le monde des hormones, la testostérone et la progestérone entre autres ont en général un beau rôle. On en veut en général plus. Ce sont des amis. L’insuline par contre, c’est un vilain n’est-ce pas? C’est l’hormone qui est responsable de la prise de gras lorsqu’on devient « résistant à l’insuline »? On en voudrait donc le moins possible?

Le rôle principal de l’insuline est de contrôler l’énergie en circulation (avec l’aide du glucagon qui est son contraire) et non d’entrer le sucre à l’intérieur des cellules. C’est l’un des rôles, mais ça ne semble pas son rôle principal.

L’insuline est produite par le pancréas et va avoir le rôle de diminuer le glucagon. Une combinaison d’insuline plus élevée et de glucagon plus bas va venir diminuer la gluconéogenèse (synthèse du glucose) dans le foie, inhiber la lipolyse (dégradation des gras) et la protéolyse (dégradation des muscles).

Ce sont davantage ces éléments qui contrôlent le taux de sucre sanguin que le fait que l’insuline favorise l’entrée du sucre à l’intérieur des cellules puisque la majorité du sucre qui se retrouve dans le sang est produit par le foie contrairement à la croyance populaire pensant que ça vient uniquement ou principalement de l’alimentation.

Si l’on est résistant à l’insuline, l’insuline est moins en mesure de baisser le glucagon et d’inhiber la gluconéogenèse via la lipolyse et protéolyse ce qui fait que le foie va produire plus de glucose.

L’insuline peut faciliter l’entrée du glucose dans les cellules, mais c’est un processus qui se fait également naturellement si le taux de sucre est élevé. Ceci dit, plus l’insuline est élevée, plus ça semble favoriser l’entrée dans les cellules.

C’est bien de noter que le cortisol, la T3, GLP-1, l’adrénaline et la noradrénaline peuvent également venir influencer les niveaux de glucose.

La résistance à l’insuline arrive normalement lorsqu’il y a un surplus d’énergie (glucose et acide gras ensemble) sur une certaine période. D’autres facteurs vont être en jeux comme les niveaux d’inflammations et de stress oxydatifs créant un chaos intracellulaire.

L’inflammation et/ou le stress oxydatif pourraient également provenir d’infections, de toxines, de déséquilibres de la flore intestinale, de hausse du LPS et plus… Le LPS (lipopolysaccharides) et le IL-6 (cytokine inflammatoire) augmentent le GLP-1 et venir créer des symptômes d’hypoglycémie, un sujet pour une prochaine fois.

Est-ce que tout ceci pourrait alors vouloir dire que la résistance à l’insuline pourrait être un mécanisme de défense afin de minimiser le chaos cellulaire (inflammation/stress oxydatif)? Est-ce que possible le corps ne fasse pas d’erreur et qu’il veut être résistant à l’insuline?

Sachant tout ça, est-ce possible maintenant que l’insuline ne soit pas un « vilain »?

Il n’y a aucun ennemi parmi nos hormones, tous jouent un rôle important dans l’équilibre de l’ensemble.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

Danik Legault Naturopathe En Naturopathie

En naturopathie

On fait confiance à la nature et à la capacité du corps à retrouver son équilibre qui est son état normal et naturel. On reste humble en sachant que la nature sait comment faire les choses plus que nous.

On essaie donc de ne pas intervenir! On veut plutôt s’enlever du chemin, retirer certains obstacles qui semblent nuire au retour à l’équilibre. On essaie de « sortir les vidanges » au lieu d’en insérer d’autres.

On essaie de donner au corps ce dont il a besoin pour faire son travail et ensuite, on le regarde aller et ajuste selon sa réponse. C’est lui qui dicte la direction et le rythme, pas nous. On n’essaie pas de lui dire comment faire sa job. On ne bloc rien, on supporte, favorise, facilite…

On travaille en collaboration avec le corps et non en opposition.

On pense que le corps ne fait pas d’erreur, il tente de s’adapter à son environnement et recherche toujours son équilibre. Il travaillera pour notre bien du mieux qu’il peut 24 h sur 24, 7 jours sur 7, du premier souffle au dernier.

On ne traite aucune maladie ou diagnostic spécifiquement et on voit la personne dans son ensemble et non séparée en morceaux indépendants des autres.

La naturopathie travaille en optimisation et en prévention principalement en cherchant à aller à la source et à essayer de comprendre le pourquoi.

En naturopathie, on pense que la santé est beaucoup plus que l’absence de maladies ou qu’une analyse sanguine dans la normale.

C’est ça la naturo… Du moins, je parle pour moi!

#onnepeutpasnégocieraveclanature
Danik Legault Naturopathe Étude Sur L'écart évolutionnaire

Étude sur l’écart évolutionnaire

Étude du 21 octobre 2020 : https://advances.sciencemag.org/content/6/43/eabb1430

J’ai parlé de l’écart évolutionnaire à quelques reprises déjà. C’est l’écart entre ce que nos cellules s’attendent à recevoir comme signaux et ce qui se passe dans la réalité moderne. L’écart s’est creusé rapidement depuis la révolution agricole.

C’est directement de là que vient mon slogan : on ne peut pas négocier avec la nature.

La dernière fois que j’ai parlé, de l’écart évolutionnaire est tout récent. Voir cet article : https://www.facebook.com/DanikLegaultNDA/photos/a.144946245976527/1047373509067125

L’étude a été faite sur les Turkana qui sont un peuple du nord-est du Kenya. Traditionnellement ils étaient des « nomadic pastoralism » et même si leurs modes de vie ont changé depuis, certains pratiquent encore le « pastoralisme » et leur alimentation a gardé un aspect traditionnel : 62 % de leurs calories proviennent de lait ou de lait fermenté. 12 % proviennent de viande, gras ou sang animaux. Le reste provient d’échange qu’ils peuvent faire pour des céréales, du thé et des huiles.

Il y a par contre une partie des Turkana qui vivent maintenant dans des parties plus urbanisées au centre du Kenya.

Ils ont donc été en mesure de faire une étude sur 1226 Turkana qui ont été divisé dans 3 catégories :
1. Ceux vivants en milieu rural et qui pratique le pastoralisme
2. Ceux vivants en milieu rural, mais qui ne pratique plus cette tradition
3. Ceux vivants en milieu urbanisé

Sans surprise, la pression artérielle, l’indice de masse corporelle, etc. qu’ils ont utilisés pour mesurer la santé métabolique se détériore avec l’urbanisation. Il n’y avait par contre pas de différence entre le premier groupe plus traditionnel et le deuxième vivant tout de même en milieu rural. Donc, les changements que le deuxième groupe a apportés à leur mode de vie n’ont pas d’impact sur la santé.

Intéressant que l’étude mentionne que ceux vivants en milieu rural mangent habituellement 1 repas par jour comparativement à 2 ou 3 pour ceux vivants en milieu urbanisé. Personne ne leur a probablement mentionné que le jeûne intermittent avait de plus en plus d’études démontrant ses bienfaits! haha… 😉

Il est aussi intéressant de noter que ceux vivants en milieu rural n’ont aucun signe de maladies cardiovasculaires et ont une alimentation provenant à 74 % de produits animaux.

Ceci illustre bien une autre phrase que je répète souvent : la nature ne produit pas de mauvaise protéine, de mauvais glucides ou de mauvais lipides. C’est l’industrialisation le problème moderne.

Donc, lorsqu’on parle d’urbanisation qui affecte négativement la santé métabolique, on parle d’alimentation, mais également possiblement de mouvement, de contact avec la nature, de pollution, de stress qui sont différents, de collaboration, d’entraide, de connexion, etc.

Voici une partie de leur conclusion, mais je suggère de faire la lecture de la section discussion si cela vous intéresse :
« The hypothesis that mismatches between evolved human physiology and Western lifestyles cause disease has become a central tenet of evolutionary medicine, with potentially profound implications for how we study, manage, and treat a long list of conditions thought to arise from evolutionary mismatch (77). However, this hypothesis has been difficult to robustly test in practice because of inadequate population comparisons and the multiple types of mismatch to be considered. Leveraging the lifestyle change currently occurring in the Turkana population, we show that cardiometabolic health is worse in urban relative to rural areas but that small deviations from traditional, ancestral practices in rural areas do not produce health effects. »
#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe Nos Perceptions Influencent Notre Biologie

Nos perceptions influencent notre biologie!

Voir l’étude récente du 20 septembre 2020 dans Nature: https://www.nature.com/articles/s41598-020-72501-w

C’est sensiblement la suite de la fameuse étude « Mind Over Milshakes ». J’en ai déjà parlé sur ma page ici pour ceux que ça intéresse : https://www.facebook.com/DanikLegaultNDA/posts/633892703748543

Ceci démontre bien le pouvoir des perceptions sur notre biologie. Dans l’étude originale de 2011 (Mind over milkshakes), ceux qui pensaient avoir pris un « shake décadent », c’est-à-dire très élevés en gras et sucre avant eu une diminution de la ghréline plus importante. Une hormone qui joue un rôle dans le sentiment de la faim.

Dans l’étude présente, ils ont pris 2 groupes (diabétique) qui ont joué à des jeux vidéo pendant 90 minutes chacun, mais les horloges étaient truquées. Un groupe avait une horloge rapide qui indiquait que 180 minutes avaient passé. L’autre groupe avant une horloge lente indiquant que 45 minutes seulement avaient passé. Ceux qui pensaient que cela faisait 180 minutes qu’ils jouaient au jeu vidéo avaient un taux de sucre plus bas que l’autre groupe. Ils ont également mentionné avoir un sentiment de faim plus grand que l’autre groupe.

Ils ont également fait l’expérience de diviser les gens en deux groupes qui ont tous reçu un breuvage contenant 15g de glucides (celui de droite dans la photo). Ils ont truqué les étiquettes et un groupe pensait que le breuvage n’avait aucun sucre, aucune calorie (celui de gauche sur la photo) et l’autre groupe a reçu le même breuvage, mais avec l’étiquette qui mentionnait que ça contenait 30 g de sucre et 124 calories (l’étiquette du centre sur la photo).

Ceux qui pensaient avoir reçu le breuvage plus sucré ont eu un taux de sucre significativement plus élevé que ceux qui pensaient avoir reçu un breuvage sans sucre.

En conclusion nos pensées peuvent influencer notre biologie jusqu’à un certain point, mais plus qu’on le pense.

Qu’est-ce qui pourrait se passer si avons des pensées et croyances fortes de ce genre :

« Dans ma famille, tout le monde décède jeune de maladies cardiovasculaires »

« Ma mère a toujours été une grande anxieuse, je suis comme elle »

« Si mon alimentation n’est pas absolument parfaite, je ne serai pas en santé »

« Si je mange du gras (ou des glucides ou trop de protéine ou autre de votre choix), je vais engraisser automatiquement ou avoir des troubles digestifs ou autres »

« Si je saute ma collation, je vais devenir irritable, je ne peux pas sauter de repas »

« C’est normal d’être toujours fatigué, je vieillis »

Ceci ne veut pas dire qu’il n’y a pas de vérité là-dedans. La biologie demeure la biologie, mais nos pensées peuvent l’influencer plus qu’on le pense et c’est la raison qu’on doit voir la personne dans son ensemble et non en système séparé comme une machine.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe Est Ce Possible Que Nous Assistions à L’écroulement De La Société Moderne

Est-ce possible que nous assistions à l’écroulement de la société moderne?

Ceci est un post important, du moins, je pense!

Est-ce possible que nous assistions à l’écroulement de la société moderne? Ceci va au-delà de l’aspect écologique de la 6e extinction que j’ai déjà abordé à quelques reprises. Ce sont les bases économiques, de la santé, de l’éducation, de la démocratie et l’ensemble des structures qui s’écroulent, semble-t-il, déjà depuis quelques années.

L’ensemble des civilisations avant nous a eu une courbe de progression qui a éventuellement pris fin. Nous serions à la fin de la courbe actuellement selon plusieurs.

Le Covid-19 et l’émergence des technologies d’intelligence artificielle et des réseaux sociaux semblent venir mettre de l’huile sur le feu et accélèrent le processus via l’augmentation de la polarisation et du fait qu’il soit de plus en plus difficile de séparer ce qui est vrai afin d’être en mesure de voir si l’évolution est positive ou non.

La capacité collective de prendre des décisions importantes augmente, mais notre capacité à discerner si c’est une bonne idée diminue.

La mentalité de rivalité et de séparation dont j’ai déjà parlé créer un système linéaire et non une boucle fermée comme le fonctionnement de la nature. Est-ce qu’un système linéaire mènera à une terminaison tôt ou tard?

Schmachtenberger mentionne : « We need to figure out rivalry or we go instinct »

Vraiment un bon vidéo. 11:45 qui vaut la peine, je pense :
https://www.youtube.com/watch?v=aNj8UiPgqqQ&t=9s

En fait, c’est tellement bon, mais dense comme information qu’il faut probablement l’écouter plusieurs fois pour bien saisir chaque phrase et avoir le temps d’y réfléchir.

Est-ce que l’humain va être en mesure de modifier sa mentalité de domination et de compétition vers en mentalité de collaboration et de connexion tout juste avant la fin ou si l’on court tellement rapidement, mais de façon tellement aveugle que l’on va frapper le mûr?

J’avoue que c’est intense comme questionnement, mais on se rend compte également que la Covid-19 n’est pas vraiment un enjeu actuellement si l’on tente de voir le portrait global. Le Covid-19 serait peut-être un symptôme de la vraie source du problème? Ça ne veut pas dire que c’est inutile d’aborder le sujet bien entendu.

Plusieurs personnes vont dires : « c’est bien beau tout ça, mais qu’est-ce que l’on peut faire individuellement? »

La première chose est simplement d’être au courant! Ce post est simplement une micro-introduction à ce sujet et je ne prétends pas bien le connaître même si c’est quelque chose qui m’intéresse et que vous pouvez fouiller vous-mêmes également.

La deuxième chose est de chercher à comprendre avant d’être compris. C’est l’un des principes des 7 habitudes de Stephen Covey. Un classique. Je vous laisse approfondir ce sujet pour ceux que ça intéresse.

La troisième chose est de pratiquer le WAIT! Je suggère de lire l’article de Charles Eisenstein ici : https://charleseisenstein.org/essays/we-can-do-better-than-this/ qui est un bon complément à ce sujet et au vidéo suggérer précédemment.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe Des Chercheurs Découvrent Des Nouvelles Glandes Salivaires

Des chercheurs découvrent des nouvelles «glandes salivaires»

Voir l’article ici :
https://www.livescience.com/new-salivary-gland.html

TVA l’avait également souligné ici : https://www.tvanouvelles.ca/2020/10/22/un-nouvel-organe-decouvert-dans-le-corps-humain

Devons-nous trouver ça inquiétant et/ou fascinant?

Les nouvelles glandes sont en moyennes 3.9 cm de long. Elles ne sont donc pas microscopiques. Ces glandes sont visibles dans des radiographies, tomodensitométries et ont été découverte par hasard lors d’une étude sur le cancer de la prostate.

Ils ont ensuite confirmé la présence des glandes chez 99 des 100 autres patients. C’est donc, là depuis toujours bien entendu même si on peut se poser la question ce qui se passe avec la personne sur 100 qui n’a pas été confirmé?!

Voici la réaction de Wouter Vogel, l’un des auteurs de l’étude :
« So, imagine our surprise when we found these, »

Imagiiiiiine!!! Méchante surprise…

La dissection des corps remonte aux 3e siècles avant Jésus Christ. On observe le corps depuis des milliers d’années. Aujourd’hui les équipements modernes de radiographies, d’imageries par résonance magnétique devraient faire que le corps ne devrait plus être un secret pour nous? La médecine moderne est quelque chose d’avancé n’est-ce pas?

En 2016, on a découvert un cinquième muscle dans le quadriceps qui n’est donc plus par définition un quadriceps. Voir l’étude ici : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26732825/

D’un côté, c’est fascinant et de l’autre c’est troublant! Cela veut dire qu’on ne connait pas le corps humain du tout. Même visuellement et physiquement!

Si l’on découvre encore des nouveaux muscles et des nouvelles glandes qui sont présentes visuellement, pensons-nous vraiment que l’on comprend ce qui se passe avec le système immunitaire, le système nerveux, le système hormonal et l’ensemble des réactions enzymatiques et leurs interconnections qui sont en quelque sorte beaucoup moins visible?

Pensons-nous que l’on connaît vraiment les virus, les bactéries, les levures et leurs interconnections avec nous et le reste de la nature si l’on découvre encore des glandes dans le cou qui sont visible avec une radiographie?

Actuellement, ça semble même difficile de comprendre collectivement comment un virus circule, est-ce donc vraiment surprenant?

En conclusion, nous ne connaissons rien collectivement et notre égo est immense!

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe Les Carences Nutreitionnelles Possibles Causées Par Les Ipp Anti Acides

Les carences nutritionnelles possibles causées par les IPP (anti-acides)!

Voir l’étude de 2018 ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5874849/

Ceci est le huitième et dernier d’une série de petits articles sur les carences nutritionnelles que peut provoquer la médication. Ceux couverts actuellement sont :
• Le premier (médicaments pour l’hypertension) : https://www.facebook.com/…/a.144946245…/1030430624094747
• Le deuxième (bronchodilatateurs) : https://www.facebook.com/…/a.144946245…/1030982974039512
• Le troisième (antidépresseurs) : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1034166970387779/
• Le quatrième (pilule contraceptive) : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1035772420227234/
• Le cinquième (Advil, Tylenol, Aspirin) : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1041211199683356/
• Le sixième sur la médication contre le diabète de type 2 : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1046480189156457/

On sait que la plupart des médications peuvent donner du travail supplémentaire à notre foie, diminuer la diver-sité de la flore intestinale et créer des carences nutritionnelles.

Les carences les plus probables selon l’étude sont :
• Vitamine B12
• Vitamine C
• Fer
• Calcium
• Magnésium
• Zinc
• Bêta-carotène

Le corps a bien entendu besoin de l’ensemble des vitamines, minéraux afin de fonctionner à son plein potentiel.

Nos corps produisent de l’acidité dans l’estomac et il y a une bonne raison bien entendu. Ce n’est pas pour nous faire chier avec des brûlements d’estomac et des reflux gastriques. Ça sert à stériliser notre nourriture afin de nous protéger contre certains pathogènes, c’est essentiel à la digestion pour nous permettre d’absorber l’ensemble des acides aminés (protéine) ainsi que plusieurs vitamines et minéraux comme le démontre la liste de carences potentielles.

C’est la catégorie de médication qui peut déséquilibrer le microbiote de façon la plus importante après les anti-biotiques pouvant créer une prolifération de bactéries dans le petit intestin et d’autres types de dysbiose intesti-nale pouvant mener à un état d’inflammation systémique.

Même la plupart des fabricants de ce type de médicament mentionnent que l’utilisation ne devrait pas être sur une longue période. C’est un bon exemple d’une médication qui cache un symptôme en pouvant aggraver la cause du problème rendant la cessation plus difficile et créant des dommages collatéraux qui peuvent être importants pour la santé à long terme.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habi-tudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

N.B. Ceci n’est pas une invitation à cesser votre médication bien entendu. Toujours consulter votre médecin.

Danik Legault Naturopathe Les Carences Nutritionnelles Possibles Causées Par Les Corticostéroïdes

Les carences nutritionnelles possibles causées par les corticostéroïdes

Voir l’étude de 2018 ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5874849/

Ceci est le septième d’une série de petits articles sur les carences nutritionnelles que peut provoquer la médication. Ceux couverts actuellement sont :
• Le premier (médicaments pour l’hypertension) : https://www.facebook.com/…/a.144946245…/1030430624094747
• Le deuxième (bronchodilatateurs) : https://www.facebook.com/…/a.144946245…/1030982974039512
• Le troisième (antidépresseurs) : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1034166970387779/
• Le quatrième (pilule contraceptive) : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1035772420227234/
• Le cinquième (Advil, Tylenol, Aspirin) : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1041211199683356/
• Le sixième sur la médication contre le diabète de type 2 : https://www.facebook.com/…/a.14494624…/1046480189156457/

On sait que la plupart des médications peuvent donner du travail supplémentaire à notre foie, diminuer la diver-sité de la flore intestinale et créer des carences nutritionnelles.

Les carences les plus probables selon l’étude sont :
• Chrome
• Calcium
• Vitamine D
• Sodium (augmentation)/potassium (diminution)

Le corps a bien entendu besoin de l’ensemble des vitamines, minéraux afin de fonctionner à son plein potentiel.

Le chrome à plusieurs rôles, mais son plus connu est son implication sur la capacité de bien utiliser les sucres comme énergie. Un déséquilibre sodium/potassium pourrait créer de l’hypertension, mais également favoriser l’eau extracellulaire créant une déshydratation intracellulaire et venir perturber les membranes. La consommation de plantes et possiblement une supplémentation en potassium pourrait alors être une bonne idée si l’analyse de l’hydratation via la bio-impédance l’indique.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habi-tudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

N.B. Ceci n’est pas une invitation à cesser votre médication bien entendu. Toujours consulter votre médecin.

Danik Legault Naturopathe On L'a Essayé

On l’a essayé!

La médicalisation de la santé ne fonctionne pas… On l’a essayé!

La guerre aux microbes ne fonctionne pas… On l’a essayé!

La « pesticidalisation » de l’agriculture ne fonctionne pas… On l’a essayé!

Un système économique basé sur la croissance constante ne fonctionne pas… On l’a essayé!

La « technolisation » de la vie ne fonctionne pas… On l’a essayé!

De penser que l’on est au centre de l’univers et que l’on doit tout contrôler ne fonctionne pas… On l’a essayé!

De penser que l’on est séparé du reste et que l’on peut déjouer la nature ne fonctionne pas… On l’a essayé!

Se sauver d’un virus ne fonctionne pas… On l’a essayé!

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger