La

Naturopathie

Qu’est-ce que la naturopathie?

Le mot naturopathie est formé des mots « nature » et « path » qui signifie le sentier de la nature.

La naturopathie à été fondé par l’allemand Benedict Lust (1870-1945) après avoir émigré aux États-Unis. Il était médecin, ostéopathe et chiropraticien. Il a inauguré à New York en 1902 la première école de naturopathie. La naturopathie n’est donc pas une réalité nouvelle.

En 1983, l’Organisation Mondiale de la Santé recommandait aux autorités médicales de tous les pays d’intégrer la naturopathie aux services de santé publics. Au Québec, la naturopathie n’est pas encore officiellement reconnue. Des associations de naturopathes travaillent toutefois en ce sens puisque la naturopathie est déjà reconnue dans 5 provinces Canadiennes, 22 états américains et plusieurs autres pays.

La naturopathie repose sur certains principes :

  1. D’abord ne pas nuire
  2. La nature détient sont propre pouvoir de guérison. Le corps possède la capacité inhérente de préserver la santé et de la rétablir lorsqu’il l’a perdue. Le rôle du naturopathe est donc de faciliter ce processus en fournissant au corps ce dont il a besoin et en éliminant les obstacles qui pourraient lui nuire.
  3. Découvrir et influencer la cause : Le naturopathe recherche les causes plutôt que de tenter uniquement de supprimer les symptômes
  4. Enseigner, guider, inspirer

La naturopathie se concentre sur la personne dans son intégralité et non seulement à l’ensemble de symptômes. La naturopathie ne diagnostic aucune maladie ou condition spécifique et met plutôt l’accent sur la création de la santé et sur le fait d’aller à la source des symptômes.

Cette promotion de la santé, définie comme une sorte de vitalité positive qui ne se limite pas à l’absence de la maladie.

Les naturopathes doivent remonter dans le temps pour démystifier le système complexe d’interactions impliquant les antécédents, la physiologie et le mode de vie. Ils tiennent compte également de la constitution génétique de la personne en plus de ses facteurs internes (corps et esprit) et externes (environnement physique et social) qui pourrait altérer le fonctionnement du corps.