À la défense du cortisol!

Danik Legault Naturopathe À La Défense Du Cortisol
Suite de l’article « à la défense de l’insuline » d’hier qui est ici : https://www.facebook.com/DanikLegaultNDA/photos/a.144946245976527/1075683722902770

La plupart des gens vont penser que parce qu’ils sont stressés que leurs cortisols soient élevés. Ça arrive, mais c’est rarement le cas. D’autres hormones à action plus courte semblent jouer un grand rôle dans la réponse au stress. On parle de l’adrénaline et la noradrénaline entre autres.

On oublie que naturellement, le cortisol a rythme! Il est élevé le matin et diminue dans la journée pour être bas le soir. Nous ne sommes pas toujours stressés au lever le matin et relax le soir avant le dodo? Le cortisol joue un rôle antiinflammatoire, joue un rôle dans notre rythme circadien et aide également à stabiliser notre taux de glucose sanguin. C’est beaucoup plus que l’hormone qui répond au stress. Le cortisol n’est donc pas un vilain que l’on doit nécessairement diminuer le plus possible.

Dr Bryan Walsh apportait à mon attention dernièrement que le cortisol semble fabriquer dans plusieurs tissus en dehors des glandes surrénales et que ses niveaux ne sont pas toujours en fonction de l’ACTH (le signal provenant du cerveau). Un bon exemple du fait qu’on ne connait pas grand-chose finalement. Assez incroyable.

Il y a certains symptômes qui peuvent pointer vers un cortisol qui serait trop haut ou trop bas, mais c’est très difficile à discerner. Lorsqu’il y a un dérèglement avec le cortisol, c’est plus souvent que l’on pense un cortisol bas et non élevé que l’on remarque.

Le corps ne fait probablement pas d’erreur. Si le cortisol est élevé ou bas, il y a probablement une bonne raison. Il faut se demander pourquoi? Qu’est-ce que le corps essaye de faire? Comment puis-je le supporter? Quel sont les obstacles dans son chemin?

Un cortisol bas pourrait être dû à une charge virale non équilibrée ou autres infections. Un processus inflammatoire et la présence de LPS en circulation. Une dysfonction des mitochondries. Une charge toxique trop élevée et même d’autres hormones comme la leptine pourraient venir jouer un rôle.

Nos perceptions et nos stress mentaux ou physiques de même que notre alimentation et notre sommeil vont bien sûr également jouer un rôle.

Il est possible d’avoir une petite idée en essayant de faire la corrélation entre certains symptômes et certains marqueurs simple qui se retrouve dans votre bilan sanguin annuel. Sans entrer dans les détails, on veut regarder les ratios entre le sodium et le potassium en plus de certains ratios entre certains globules blancs en plus de regarder les niveaux de bicarbonate lorsque c’est testé et le niveau de glucose.

Donc, une logique de « je suis stressé donc mon cortisol est élevé c’est sur et je vais donc prendre certaines herbes pour essayer de le diminuer » est un peu trop simple comme raisonnement. C’est pourquoi les résultats sont mitigés ou médiocres avec cette approche.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI...
Shopping Basket