«52% des Canadiens se disent anxieux à l’idée d’un retour à la vie d’avant»
29 mai 2021

«52% des Canadiens se disent anxieux à l’idée d’un retour à la vie d’avant»

danik legault naturopathe 52% des canadiens se disent anxieux à l'idée d'un retour à la vie d'avant

Voir l’article de Radio-Canada : https://ici.radio-canada.ca/…/covid-19-deconfinement…

Cette nouvelle est d’une tristesse n’est-ce pas?

Ce sont des concitoyens qui ne sont pas bien, mais pourtant, je remarque beaucoup de commentaires dégradants qui ajoutent à la polarisation et personne n’a besoin de ça actuellement. Ce n’est pas une bonne idée de traiter les autres de peureux ou d’anxieux (ou autres) parce qu’on s’est fait traiter de complotistes ou d’égoïstes (ou autres).

De l’autre côté, c’est totalement vrai que les libertés sont brimées de façon importante et sans précédent depuis 1 an et que nos concitoyens anxieux peuvent représenter une menace aux libertés. La colère de ce côté est compréhensible également. La société est à la dérive et il n’y a pas de pilote à bord à part les forces du marché qui tire chacun de leurs côtés.

L’anxiété peut avoir plusieurs facteurs qui y contribuent et ça peut varier d’une personne à l’autre. Ce n’est probablement pas seulement parce qu’une personne écoute trop la télévision. Ceci dit, on peut se douter que c’est un facteur important actuellement, mais en voici d’autres :

La gestion de la glycémie.
• La dysglycémie va créer de l’inflammation, un moins bon fonctionnement du cortex frontal, une compétition entre les acides aminés pour traverser la barrière hématoencéphalique qui peut perturber la production de neurotransmetteurs, favoriser le glutamate par rapport au GABA (anxiété), etc.

La charge allostatique.
• C’est l’ensemble des stresseurs et de la capacité du corps à y faire face. Il n’y a pas seulement la télévision, mais il peut y avoir des stress physiques, nutritionnels, des infections, des toxines, etc. L’activation de l’axe HHS de façon chronique n’est pas une bonne idée habituellement.

Dysbiose intestinale.
• Notre humeur peut grandement être influencée par l’équilibre de ce qui vit, ne vit pas ou transit dans nos intestins. J’ai déjà écrit plusieurs articles sur l’axe cerveau/intestin si le sujet vous intéresse.

Les carences nutritionnelles.
• Les vitamines du groupe B sont tous hyper importantes, surtout la B6, B9 et B12 dans le cas présent
• L’enzyme GAD (acide glutamique décarboxylase) qui s’occupe de l’équilibre entre le glutamate (excitant) et le gaba (calmant) est une enzyme dépendante de la pyridoxine (vitamine B6)
• L’équilibre entre le zinc et le cuivre
• Les niveaux de magnésium
• L’équilibre entre les acides gras oméga3 et 6

Le sommeil, le mouvement, l’activité physique, etc.

Le fait également d’être en mesure de contrôler ses émotions est quelque chose qui se travail. Si on n’y a jamais porté attention, c’est possible que ce soit plus difficile.

Ce n’est pas l’ensemble des facteurs qui peuvent être très bien contrôlé bien sûr, mais l’anxiété n’est pas n’ont plus quelque chose qui arrive uniquement par malchance ou par hasard ou parce que c’est « dans la famille ».

Voici un rappel en terminant :
• Le taux de survie d’une personne non-vacciné à la Covid est d’environ 99.7% à 99.8%
• Les chances d’hospitalisations d’une personne non-vacciné à la Covid est d’environ 1%
• Il y a une saisonnalité au Sars-Cov-2 et c’est l’été actuellement

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

Articles apparentés

Articles susceptible de vous intéresser