Danik Legault Naturopathe La Charge Virale

La charge virale!

Les virus voyageaient dans l’air bien avant l’invention des avions. L’humain a toujours tendance à penser qu’il est au centre de l’univers et que tout passe par lui.

Comme je l’ai souvent mentionné, un virus n’est pas vivant! C’est fort probablement un réseau d’information et de communication entre les espèces.

Environ 50 % (ou un peu plus) des gènes humains sont fait de gènes provenant de virus. Environ 8 % de ce 50 % provient de rétrovirus. Les virus sont essentiels à la vie.

1 litre d’eau des océans contient 100 000 000 000 virus.

1 Gram de sol en santé contient 10 000 000 000 virus.

Il y a 10 000 000 000 000 000 virus dans un humain adulte.

1 Gram de selle d’un bébé âgé d’une semaine contient 1 000 000 000 virus.

En naturopathie/médecine fonctionnelle, nous sommes bien entendu très loin d’être des experts en virologie, mais nous tenons compte de la charge virale depuis très longtemps. Ce n’est pas un concept qui est nouveau

Nous devons être en équilibre (homéostasie) avec notre charge virale. Lorsque ce n’est pas le cas, la fatigue est souvent le symptôme qui revient le plus souvent. Le problème est que la fatigue est toujours multifactorielle et peut avoir tellement de sources.

C’est la même chose pour d’autres symptômes qui peuvent être reliés à une charge virale qui n’est pas en équilibre avec nous :
• Douleurs chroniques
• Sommeil non récupérateur
• Maux de tête fréquents
• Fatigue extrême après une activité physique
• Certains symptômes cognitifs ou émotionnels persistants
• Perte d’odorat
• Problèmes pulmonaires
• Etc.

Il semble peut-être y avoir un facteur d’inflammation et de neuroinflammation d’impliqué. Voir l’étude de 2015 en références

En fin de compte, il est possible qu’il puisse y avoir une dysfonction des mitochondries ou ce que Robert Naviau nomme le « cell danger response ». J’ai mis l’étude en référence.

Ce syndrome se nomme aussi le « post-viral syndrome ». Ça existait bien avant le Sars-Cov-2 bien entendu.

La solution est simple, mais compliquée en même temps et peut être différente d’une personne à l’autre selon l’évaluation.

Est-ce possible que la qualité de l’alimentation joue un rôle? Certaines carences nutritionnelles?

Est-ce possible que la charge allostatique (l’addition de l’ensemble des agents stresseurs) joue un rôle?

Comme la plupart de nos cellules immunitaires se retrouvent autour des intestins, est-ce possible que le microbiote et la qualité de nos barrières, dont la barrière intestinale, soient quelque chose d’important?

Est-ce possible que le syndrome post-infection virale ne soit pas la faute de la charge virale, mais notre réponse qui est inadéquate? La théorie du germe est un paradigme dans lequel on vit encore aujourd’hui, mais cela fait pourtant plusieurs dizaines d’années maintenant que l’on sait que c’est une question de terrain

Références :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7102772/
https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1006292
https://www.frontiersin.org/…/10…/fimmu.2018.02039/full
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4392663/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7320866/
https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2771111
https://www.nature.com/articles/d41586-020-02598-6
https://www.sciencedirect.com/…/pii/S1567724919302922

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger 

Danik Legault Naturopathe L'arsenic Dans Le Riz

L’arsenic dans le riz

Voir l’étude du 1er juillet 2020 dans Ecotoxicology and Environmental Safety: https://www.sciencedirect.com/…/pii/S0147651320304401

L’arsenic comme d’autres métaux lourds est classé (comme d’autres métaux lourds) comme cancérogène. Ça peut venir affecter le fonctionnement même de nos cellules alors pourrait jouer un rôle sur l’ensemble des conditions chroniques.

Certains grains, dont le riz qui est cultivé dans des sols inondés, peuvent avoir tendance à absorber plus de métaux.

55 riz ont été analysés et 28 ont été identifiés comme ayant des taux d’arsenic trop élevés pour la santé des bébés et des jeunes enfants selon les normes Europeene qui sont plus sévères qu’ici en Amérique du nord si mon souvenir est bon. De plus, notre charge totale d’arsenic ne se limite pas au riz bien entendu.

Les chercheurs posent la question à la fin de l’étude si le riz est un aliment que l’on devrait continuer de donner aux enfants de 5 ans et moins?

Cela me fait toujours un peu réagir que l’on essaie d’identifier des taux acceptables de métaux lourds. La plupart sont testés individuellement et les études ne tiennent jamais compte de la totalité de la charge toxique que les humains subissent. Est-ce possible que nos niveaux de plomb, arsenic, cadmium, mercure, aluminium soient tous individuellement sous les niveaux acceptables, mais que l’addition de ceux-ci (et des autres agents chimiques) puisse poser problème pour certaines personnes qui auraient plus de difficulté que d’autres à éliminer ces toxines?

Sans entrer dans l’ensemble des différentes sortes d’arsenic (voir l’étude), la conclusion est que le riz blanc contient le moins d’arsenic, suivi du riz sauvage et le riz brun étant celui qui semble en absorber le plus.

Le fait de prendre le riz blanc biologique et le riz sauvage biologique semble être une bonne idée. La conclusion de l’étude mentionne que la concentration d’arsenic dans le riz blanc biologique vs non biologique est statistiquement significative, mais comme c’est l’inverse pour le riz brun, c’est difficile de dire que la culture biologique est mieux que conventionnel si l’on regarde seulement les niveaux d’arsenic. Ça a du sens puisque la culture bio n’a aucun rapport avec la présence de métaux dans les sols.

L’article passe également en revue les autres études qui ont été faites sur l’arsenic dans le riz. Intéressant.

Il serait bien de voir le même type d’étude pour le quinoa, sarrasin, teff, amarante, millet, kamut, épeautre et autres grains afin de faire des comparaisons. Qu’en est-il des légumes racines vs les grains?

Voici ce qui pourrait être considéré pour une réflexion à ce sujet :
• Ceci n’est pas un article pour avoir peur du riz. La toxicité est partout.
• Le fait de donner des céréales à base de riz ou pâtes de riz ou biscuits à la farine de riz à de jeunes enfants de façon régulière n’est peut-être pas une bonne idée.
• Alternez entre du riz sauvage bio et du riz blanc bio. Évitez le riz brun.
• Alternez le riz avec d’autres grains cultivés à plus petites échelles : quinoa, sarrasin, amarante, teff, etc.
• Alternez vos grains en accompagnement avec plus de légumes racines : topinambour, panais, betterave, patate, patates douces, rabiole, etc.
• Si vous prenez certaines protéines en poudre végétale pour des smoothies le matin, regardez si c’est uniquement de la protéine de riz et si la compagnie effectue des tests pour la concentration des métaux dans son produit.
• L’étude qui classe le riz blanc en premier, le riz sauvage en deuxième et le riz brun en troisième est basée uniquement sur le niveau d’arsenic et non en tenant compte des nutriments, des fibres, etc.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

Danik Legault Naturopathe Plastiques Et Grossesses Ne Font Pas Bon Ménage

Plastiques et grossesses ne font pas bon ménage!

Voir l’étude du 19 février 2020: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7071371/

Certains polluants peuvent interférer avec la santé de la mère qui est directement liée à la santé et au développement de l’enfant. Jusqu’à maintenant, je pense que personne ne sera étonné.

L’étude pointe également une augmentation plus tard pour l’enfant d’obésité, de troubles métaboliques, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Plus d’études sont nécessaires (comme d’habitude), mais il y a des liens dans la littérature scientifique assez importants pour prendre des précautions.

L’article mentionne les BPA, mais ça semble similaire pour les êtres toxines de la famille des bisphénols.

Sans virer fou et se créer un stress supplémentaire avec ça, c’est juste bien d’être au courant n’est-ce pas? C’est bien également de comprendre que c’est impossible d’éviter ou de se sauver de ces toxines à 100 % (tout comme on ne peut se sauver d’un virus).

Simplement manger biologique, filtrer l’eau, aéré la maison le plus possible et éviter les produits chimiques autant que possible (produits nettoyants, parfums, crème et autres produits pour le corps)

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

Danik Legault Naturopathe Ce Que L'on Rejette à L'extérieur Finit Tôt Ou Tard Par Revenir à L'intérieur

Ce que l’on rejette à l’extérieur finit tôt ou tard par revenir à l’intérieur!

Ce que l’on rejette à l’extérieur finit tôt ou tard par revenir à l’intérieur de nous. L’inverse semble aussi vrai! Ce que l’on ingère à l’intérieur finit par se retrouver à l’extérieur.

C’est pour cette raison que notre « eau potable » de plusieurs médications ou drogues récréatives.

Dans la série documentaire « connected » sur Netflix on voit un reportage avec des gens de la ville de Londres qui analyse l’eau qui passe sous le fameux pont de Londres (Tower bridge). Les experts qui analysent mentionnent pouvoir connaître certaines habitudes des Londoniens en analysant l’eau. Ils peuvent voir la consommation de cocaïne par exemple qui reste relativement stable dans une semaine mais que la consommation de MDMA augmente de façon significative le weekend.

Donc, la médication que l’on prend qu’elle soit pharmaceutique et récréative se retrouve dans l’environnement. Les benzodiazépines semblent rendre les poissons beaucoup plus agités et téméraires ce qui en font des proies beaucoup plus faciles et pouvant donc perturber l’équilibre des écosystèmes.

Je suggère la série à tous! L’épisode 4 sur la loi de Benford est fascinant si comme moi, vous ne connaissez pas la loi de Benford.

C’est semblable au Québec bien entendu :

La rivière aux HORREURS : https://www.lapresse.ca/actualites/enquetes/2019-09-21/pesticides-la-riviere-aux-horreurs

Le fleuve bourré d’hormones, d’antibiotiques, anti-inflammatoires, d’antidépresseurs, de pesticides (60 tonnes d’atrazine et des dizaines d’autres), de gadolinium qui vient des hôpitaux, des gras trans industriels dans les poissons, etc.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1326437/pesticides-bilan-sante-fleuve-saint-laurent
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/411311/fleuve-hormones

L’atrazine change les grenouilles mâles en femelles : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/465539/atrazine-grenouilles

Glyphosage et Atrazine dans 96 % de l’eau au Québec et même des traces dans les puits d’eau potable : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1154363/glyphosate-pesticides-abeilles-eau-quebec-environnement-rapport-ministere

La nature humaine est de changer lorsque nous sommes au pied du mur seulement. Voyons voir si c’est le cas éventuellement.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe Pour Avoir Une Planète En Santé, ça Prend Des Communautés Et Des écosystèmes En Santé

Pour avoir une planète en santé, ça prend des communautés et des écosystèmes en santé

Pour avoir des communautés et des écosystèmes en santé, ça prend des individus en santé.

Pour avoir des individus en santé, ça prend des systèmes en santé (endocrinien, digestif, nerveux, cardiovasculaire, océans, forests, etc.)

Pour avoir des systèmes en santé, ça prend des organes en santé (cœur, foie, cerveau, sols, airs, etc.)

Pour avoir des organes en santé, ça prend des tissus en santé.

Pour avoir des tissus en santé, ça prend des cellules en santé.

Les cellules étant la plus petite unité de vie sont formées d’organelles et si l’on continue de descendre dans l’échelle d’organisation on retrouve les macromolécules, les molécules et finalement les atomes.

Si on décortique les atomes, on se rend compte qu’ils sont tous identiques, qu’ils sont tous pratiquement vides et composés principalement d’un même champ électromagnétique qui est partout.

Tout est interconnecté et c’est donc par soi que ça débute.

#onnepeutpasnégocieraveclanature
Danik Legault Naturopathe Plomb Comme Facteur Important De Maladies Cardiovasculaires

Plomb comme facteur important de maladies cardiovasculaires!

Il y a quelques jours, j’avais partagé un article sur les niveaux de plomb dans le curcuma. Voir l’article ici: https://www.facebook.com/DanikLegaultNDA/photos/a.144946245976527/994990157638794/

Saviez-vous que le plomb est un facteur important de risque de maladies cardiovasculaires?

Dans cette étude de 2016 (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0735109716015989) on apprend que plusieurs métaux, dont le plomb et le cadmium, contribuent fortement au diabète et aux maladies cardiovasculaires.

Cette étude de 2018 (https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(18)30025-2/fulltext) compare le plomb au tabac, rien de moins. Voici un extrait :
« In our study, the estimated number of deaths from all causes and cardiovascular disease that were attributable to concentrations of lead in blood were surprisingly large; indeed, they were comparable with the number of deaths from current tobacco smoke exposure. »

Pourquoi est-ce que l’on entend seulement parler de cholestérol?

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger
Danik Legault Naturopathe L'argent Mène Le Monde 2

L’argent mène le monde!

Voir l’étude de 2019: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0013935119305195

Du plomb retrouvé dans des racines de curcuma du Bangladesh. Ils font pousser une racine de piètre qualité et y ajoutent un colorant orange pour en vendre davantage. Le résultat est une quantité de plomb qui dépasse de 500 fois la norme. Aucune quantité de plomb n’est sécuritaire de toute façon.

Ils ont débuté cette pratique il y a 30 ans. J’imagine que ce n’est pas le seul pays qui adopte cette pratique.

Lorsque l’on parle de contamination, tout le monde pense automatiquement aux poissons. Certaines personnes s’empêchent même d’en manger à cause de ça. C’est pourtant partout. Le cacao est un exemple parfait. Le riz et l’arsenic également. Certains légumes comme le chou frisé par exemple vont absorber énormément de métaux s’ils sont cultivés dans un sol en contenant. Même chose pour plusieurs thés.

Le message là-dedans n’est pas de faire peur ou de couper plus d’aliments parce que nous avons entendu que c’est souvent contaminé. Le but est d’être au courant, de faire attention à la provenance et surtout de bâtir notre résilience à faire face à notre environnement.

#onnepeutpasnégocieraveclanature

#naturopathie #santé #médecinefonctionnelle #médecineintégrative #alimentation #alimentationsaine #habitudesdevie #vivrenaturellement #bio #nutrition #pertedepoids #nutritionsportive #bienêtre #bienmanger

Danik Legault Naturopathe Vous Connaissez La Cascade Trophique

Vous connaissez la cascade trophique?

Vous connaissez la cascade trophique? Ce petit vidéo est excellent (4 minutes 12) : comment les loups changent les rivières: https://www.facebook.com/117609792908/videos/2665435920383434

Voici la définition des cascades trophiques :

En écologie, les cascades trophiques découlent d’interactions prédateur-proie qui affectent l’abondance, la biomasse ou la productivité de plus d’un niveau au sein d’un réseau trophique1. Cela se produit lorsqu’un préda-teur réduit l’abondance ou modifie le comportement de sa proie, ce qui diminue la prédation sur le prochain ni-veau trophique inférieur.

Les cascades trophiques ont initialement été perçues comme un mécanisme peu commun et typique des éco-systèmes aquatiques peu diversifiés, parce que les premières évidences empiriques ont été décrites dans ce type de milieu. Aujourd’hui, on dispose d’exemples de cascades dans tous les principaux biomes, tant terrestres qu’aquatiques, des tropiques aux pôles.

La planète doit être vue comme une unité vivante! Les forêts, océans sont des organes. La terre est la peau, les cours d’eau sont les veines qui apportent de l’information au reste.

Voir ceci sur comment les arbres « jasent ». 4 minutes 22: https://www.youtube.com/watch?v=kjvBBWsNIgY

Voir également celui-ci. Texte et narration de Charles Eisenstein. 6 minutes 23. Est-ce que le but de la vie est d’en survivre?: https://www.youtube.com/watch?v=EyWgxuRo0Ws

Voir également celui-ci. Texte et narration de Zach Bush. 5 minutes 46: https://www.youtube.com/watch?v=UR93zrQYCn8

On doit de changer de : « on est séparé et en guerre » à « tout est connecté ».

On doit de changer notre mentalité de domination par une mentalité de participation.

Les 4 vidéos ici totalisent 20 à 21 minutes environ seulement!

#onnepeutpasnégocieraveclanature