Les conditions auto-immunes!

Les maladies auto-immunes sont en augmentation au même rythme que la diminue de la variété de nos flores intestinales et de l’augmentation des toxines dans l’environnement. Malheureusement la médecine offre seulement des médicaments puissants qui suppriment le système immunitaire. Le problème est que nous en avons besoin de notre système immunitaire. C’est lui qui nous protège des cancers entre autres choses. Nos corps ne font pas d’erreur, notre système immunitaire pour nous, il nous défend du mieux qu’il peut jour après jour sans prendre de repos. On devrait plutôt se demander pourquoi ? Parce que s’il décide d’attaquer certains tissus, c’est qu’il a une bonne raison de le faire.

 

Les conditions auto-immunes ont toutes un visage différent, mais le mécanisme de dysfonction est le même. Voici une liste des plus courantes :

 

  • Hypothyroïdie
  • Sclérose en plaques
  • Arthrite rhumatoïde
  • Psoriasis/eczéma/urticaire
  • Maladie de Crohn
  • Maladie cœliaque
  • Certains types d’anémies
  • Lupus
  • Spondylarthrite ankylosante
  • Sclérodermie
  • Maladie de graves
  • Syndrome Guillain Barré
  • Maladie ménière
  • (il y en a une centaine environ)

 

Une condition auto-immune arrive lorsque les globules blancs produisent des anticorps spécifiques pour un certain tissu du corps. La clé pour les conditions auto-immune est d’améliorer la coordination de l’immunité et d’établir une meilleure tolérance immunitaire (la tolérance est lorsque le système immunitaire est capable de reconnaître ce qui vient de lui et ce qu’il doit attaquer).

Le corps a des cellules produites dans le thymus qu’on appelle les lymphocytes T régulateurs. Ces lymphocytes gardent notre système immunitaire équilibré. La bonne nouvelle est que ça se fait relativement bien, mais ça demande certainement un peu de travail. Voici un résumé de ce qu’on peut faire :

1. Rétablir la barrière intestinale : toute condition auto-immune à ce qu’on appelle de l’hyperperméabilité intestinale. Il y a des dommages à la muqueuse intestinale et les jonctions serrées dans tes intestins laissent passer des particules qui ne devraient pas passer. Lorsque c’est le cas, le système immunitaire sera en mode attaque pour te protéger et causera beaucoup d’inflammation. Lorsque ce phénomène dure trop longtemps, il peut y avoir un déséquilibre du système immunitaire (TH1/TH2/TH17 principalement).

2. Éliminer les intolérances alimentaires : les intolérances alimentaires viennent ajouter d’autres inflammations dans les intestins venant aggraver la perméabilité mentionnée au point 1. Ceci dit, les intolérances sont le résultat de la perméabilité et non le contraire habituellement. C’est primordial de les retirer pour rétablir l’équilibre du système immunitaire. Une alimentation éliminatoire produit parfois des résultats spectaculaires.

3. Équilibrer le taux de sucre : lorsque le taux de sucre n’est pas contrôlé, il y aura plus d’inflammation. Lorsque le taux de sucre n’est pas contrôlé, cela réduit l’efficacité du système immunitaire. Il y a deux aspects au contrôle du taux de sucre. 1. L’hormone insuline que nous pouvons contrôler avec l’alimentation et 2. L’hormone cortisol qui répond au stress et qui a pour but de hausser le taux de sucre ce qui veut dire que la réduction du stress et un rythme circadien bien régler est important.

4. Vitamine D, K2 et vitamine A : Elles sont primordiales pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Ces vitamines sont souvent basses chez les personnes ayant une condition auto-immune. Je suggère de supplémenter, mais également de consommer du foie de bœuf ou de veau ou de poulet, des patates douces et des carottes. Même de l’huile de foie de Morue est conseillée.

5. Réduire les toxines environnementales : le fait d’être dans un environnement qui contient de la moisissure ou d’avoir une toxicité de certains métaux lourds comme le mercure, le plomb ou l’aluminium par exemple est associé aux conditions auto-immunes. Le fait de manger biologique, de changer nos produits personnels et nos produits nettoyants pour des versions complètement naturelles est une bonne idée. Même chose pour la pâte a dent, le savon, etc. Le fait de faire enlever les amalgames dentaires par un dentiste holistique est souvent recommandé. Par la suite, nous pouvons utiliser des stratégies de détoxifications hépatiques plus agressives.

6. Se débarrasser des infections : les infections sont presque toujours une cause sous-jacente des conditions auto-immunes. Il y a deux catégories. La première étant les infections virales comme le virus d’Epstein Barr par exemple qui est souvent impliqué dans les conditions auto-immunes. Les infections intestinales sont la deuxième catégorie. On doit faire le ménage de tes intestins et se débarrasser de ce qui cause un déséquilibre de ta flore intestinale (c’est elle qui entraîne ton système immunitaire) et cause l’hyperperméabilité mentionnée au point 1.

7. Réduction du stress : Lorsque le système nerveux sympathique s’active, le sang quitte le centre et se dirige vers les bras et les jambes. La capacité digestive diminue, la flore intestinale en souffre et l’hyperperméabilité s’aggrave, et ce sans compter le dérèglement de la glycémie, du reste du profil hormonal et de la production de neurotransmetteurs.

Leave a reply